Votre compte

Recherche documentaire


PRIX LITTERAIRE DE LA VILLE DE CHENNEVIERES

A l’occasion de la rentrée littéraire 2017, La médiathèque Albert Camus et la librairie « Petites histoires entre amis » co-organisent un prix littéraire avec le soutien de la ville de Chennevières.

Une sélection de 10 titres a été retenue, 7 choisis par les participants à la présentation de la rentrée littéraire organisée le samedi 21 octobre à la médiathèque de Chennevières, 3 ont été ajoutés par les organisatrices.

Ce prix est ouvert aux habitants de Chennevières et des communes avoisinantes. Il s’agit de lire les 10 livres de la sélection pour la date du vote qui sera organisé en juin 2018.

Monsieur Henry Cuny, né à Chennevières et lui-même auteur, a accepté d’être le parrain de cette première édition du prix.

 

Plusieurs rencontres seront proposées afin d’échanger autour des 10 œuvres sélectionnées. Les organisatrices essaieront également d’organiser des rencontres avec les auteurs. 5 exemplaires de chacun des titres de la sélection seront disponibles à la médiathèque, réservés aux participants au prix littéraire, et prêtés pour une durée de 3 semaines. Le lauréat du prix littéraire «Ville de Chennevières» sera annoncé le samedi 2 juin à 14 h. L’auteur récompensé deviendra le parrain de l’édition 2018.

Les inscriptions sont closes. Une réunion de lancement aura lieu le samedi 25 novembre à 11H à la médiathèque, chacun repartira avec 1 ou plusieurs livres selon son rythme de lecture.

La liste des titres retenus par ordre alphabétique du nom d’auteur :

Nos richesses de Kaouther Adimi – Editions SeuilNos richesses

En 1935, Edmond Charlot, 20 ans, ouvre une librairie à Alger avec la volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée sans distinction de langue ou de religion.
En 2017, Ryad, 20 ans, étudiant à Paris, n’éprouve qu’indifférence pour la littérature. De passage à Alger, il doit vider de ses livres un local, tâche qui est étrangement compliquée par la surveillance du vieil Abdallah.

 

Sucre Noir de Miguel Bonnefoy – Editions Rivages

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero.sucre noir
À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d’autres horizons.

 

Les Heures de sable de Henry Cuny – Editions Pierre-Guillaume de Roux

Les heures de sableNoé est banquier mais sa passion est le piano. Parvenu à la cinquantaine la vie semble vouloir lui jouer des tours : sa femme l’a quitté, sa compagne le trompe, son père décède. Alors qu’il se rend à Nice avec sa mère pour débarrasser l’appartement paternel, il rencontre Tamara, une chanteuse slave qui l’entraîne à nouveau dans l’univers de la musique. En retrouvant le monde des concerts il éprouve un étrange sentiment de rajeunissement mais rien ne sera plus comme avant entre moments d’exaltation et thriller psychologique.

 

 

La beauté des jours de Claudie Gallay – Editions Actes SudLa beaute des jours

Jeanne mène une vie tranquille. Elle a un travail stable, un mari attentionné et deux filles étudiantes.
Elle est passionnée par la performeuse Marina Abramovic, qui donne une place importante à l’inattendu dans son art. Cet inattendu que Jeanne invite et accueille, un été, dans son quotidien.

 

la salle de balLa salle de bal d’Anna Hope - Editions Gallimard

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal…

 

La serpeLa serpe de Philippe Jaenada – Editions Juilliard

Le parcours d’Henri Girard, accusé en 1941 d’avoir assassiné son père, sa tante et leur bonne dans leur château près de Périgueux. Il est emprisonné durant dix-neuf mois. Un as du barreau de l’époque obtient son acquittement. Henri dilapide la fortune familiale et s’exile en Amérique latine, avant de revenir en France sous le pseudonyme de Georges Arnaud pour publier Le salaire de la peur.

 

La nuit des béguines de Aline Kiner – Editions Liana LévyLa nuit des beguines

Paris, 1310. La jeune et rousse Maheut se réfugie au grand béguinage royal, fuyant des noces imposées par son frère et la traque d’un inquiétant moine franciscain. Son arrivée est mal accueillie par la majorité des femmes du clos. Ysabel, la responsable de l’hôpital, décide de protéger la nouvelle venue.

 

La legende d'un dormeur eveilleLa légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant – Ed. Héloïse d’Ormesson

Robert Desnos a vécu mille vies – écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d’amour. Pour raconter l’histoire extraordinaire de ce dormeur éveillé, Gaëlle Nohant épouse ses pas ; des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle Ile. S’identifiant à Youki, son grand amour, elle l’accompagne jusqu’au bout de la nuit.

 

Summer de Monica Sabolo – Editions JC LattèsSummer

Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs ? Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences.

 

Et soudain, la liberteEt soudain la liberté de Evelyne Pisier et Caroline Laurent – Editions Les Escales

D’Indochine à Nouméa, Mona Desforêt bovaryse. Jusqu’au jour où elle lit « Le Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir. C’est la naissance d’une conscience, le début de la liberté. De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes… C’est aussi le portrait d’une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s’arrêter en février 2017, au décès d’Evelyne. Rien ne s’arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.